Procrastination : 7 stratégies pour la vaincre

Vous aussi vous devez régulièrement terminer à la va-vite et à la dernière minute les tâches que vous avez su si bien repousser autant que possible ? Qui ne s’est jamais dit « je doit faire ça tout de suite » mais ne parvient pas à commencer ladite tâche ? Ne vous en faites pas, vous n’êtes pas seul ! Voici par exemple un article qui a été très difficile à écrire : toujours remis au lendemain. Je suis sur que, comme moi, vous rencontrez régulièrement cet ennemi intérieur, aussi fourbe que séduisant, qu’est la procrastination.

alt

Certains prétendent travailler mieux sous pression. D’autre ont juste peur de commencer une tâche qui leur parait trop grosse. Quelque soit l’excuse que vous vous donnez, il parait souvent plus confortable de privilégier la satisfaction immédiate d’un moment de repos au stress et à l’anxiété d’un moment de travail intensif. Pourtant, ce n’est que repousser une échéance inévitable.

Avoir conscience des causes

La première des causes est souvent la peur, celle d’une tâche qui parait trop grande pour être accomplie facilement. La peine que provoque cette idée vous incite à repousser le moment où vous devrez vous lancer. Le plus souvent des habitudes et une certaines routines vous empêchent également d’avancer en vous tenant éloigné des actions concrètes. Enfin, vous êtes peut être sujet au perfectionnisme. Vous travaillez sur le moindre détail. En fait, vous cherchez à rester dans votre zone de confort médiocre plutôt que d’avancer.

Réfléchissez bien au pourquoi profond. Il est important de bien comprendre comment la procrastination affecte votre vie. Pensez aussi aux conséquences que celle-ci peut avoir à terme.

Arrêtez de vous trouver des excuses

Procrastiner c’est repousser volontairement la prise d’actions et cela va généralement de paire avec un tas d’excuses. Il y a les traditionnels « je suis fatigué » ou encore « je n’ai pas tous les éléments nécessaires en ma possession ». Mais le plus fréquent reste l’excuse de l’humeur : « je ne me sens pas de le faire aujourd’hui, j’y arriverai mieux demain ». Bien sur le lendemain on ne se sent pas d’avantage prêt à avancer sur le point en question. Votre plus gros défis en tant que procrastinateur est donc de briser cette spirale d’excuses qui vous amène à toujours tout remettre à plus tard. Comment ? en tournant toute pensée négative en pensée positive !

Passer directement à l'action

Le plus simple pour vaincre la procrastination c’est de foncer bille-en-tête. Lancer vous sur une tâche sans vous interdire de l’arrêter si elle vous ennuie. La plupart du temps le simple fait de se lancer change notre perception, on se sent moins stressé et la tâche nous parait moins difficile. Cela provoque un sentiment d’accomplissement et une motivation qui vous permet de garder le rythme. Si vous êtes un perfectionniste, n’hésitez pas à faire une première version imparfaite ! Le tout, c’est de commencer …

Gérer ses tâches de manière agile

Découpez vos tâches en travaux plus petit et estimez le temps nécessaire à ces travaux. Piocher peu à peu parmi eux pour constituer votre journée. Faites le point chaque jour sur ce que vous avez accompli la veille, ce que vous voulez accomplir aujourd’hui et les difficultés que vous avez rencontré. Essayez d’apprendre de vos difficultés pour vous faire aider si besoin ou ré-estimer le temps accordé à vos tâches.

Créer un environnement propice

Pour vaincre la procrastination, évitez les distractions et restez focus sur ce que vous devez faire. Ne travaillez pas dans des lieux où votre esprit pourrait se perdre dans une télévision ou autre. Choisissez bien où et avec qui vous travaillez. Vous pouvez également écouter de la musique qui favorise la concentration. L’enjeu est de retirer les obstacles à l’accomplissement de vos tâches. Listez ces obstacles (jeter un œil sur Facebook, recevoir un message, lire mes e-mails, …) et prévoyez des contre-mesures, par exemple faire une pause au premier passage sur Twitter. Pour vous aider vous pouvez également bloquer ces sites ou effacer les applications qui vous distrairaient.

S’engager envers les autres

Le fait de devoir rendre des comptes à une autre personne nous pousse à réaliser notre travail. Quand il ne s’agit pas d’un client ou d’un manager, trouvez alors des moyens de substitution. Demandez à un proche de vous gronder si vous ne finissez pas dans les temps vos engagements et assumez seul votre retard. Utilisez un groupe de mentor pour vous engager sur des rendus réguliers. Ou encore engagez vous publiquement en communiquant sur les réseaux sociaux ou par texto avec un ami vos objectifs et quand vous les accomplissez. Demandez à vos amis de vous vérifier régulièrement votre avancement.

Savoir se motiver

Pour bien se motiver il peut être intéressant de faire de cette épreuve un jeu. Mettez un timer, de la musique motivante et essayez d’accomplir le plus possible avant la fin du timer. Pour vous récompenser d’avoir avancé, prévoyez des récompenses simples comme une journée à la plage, un bon restaurant, le dernier gadget à la mode ou un épisode de votre série favorite. A l’inverse vous pouvez également prévoir de petites punitions en cas d’échec. Par ailleurs, plus que sur la satisfaction immédiate de la tâche accompli, ne perdez pas de vue l’apprentissage à long terme qu’elle vous procure. Rappelez vous de pourquoi vous devez faire cette tâche, fixez vous des objectifs d’apprentissage personnel une fois la tâche accomplie.

comments powered by Disqus